Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les heures silencieuses – Gaëlle JOSSE

Publié le par Véronique B.

Delft, novembre 1667. Magdalena Van Beyeren se confie à son journal intime. Mariée très jeune, elle a dû renoncer à ses rêves d'aventure sur les bateaux de son père, administrateur de

la Compagnie des Indes orientales. Là n'est pas la place d'une femme... L'évocation de son enfance, de sa vie d'épouse et de mère va lui permettre l'aveu d'un lourd secret et de ses désirs interdits. Inspiré par un tableau d'Emmanuel De Witte, ce premier roman lumineux, coup de coeur des lecteurs et de la presse, dessine le beau portrait d'une femme droite et courageuse dans le peu d'espace qui lui est accordé.

L'avis des Incorrigibles

Note sur 5 : *****

J’ai pioché ce livre dans ceux offert pour deux « J’ai Lu » achetés. J’ai tout de suite été attirée par le tableau de la 1ère de couverture et ensuite, par le résumé. Un bien beau titre « les heures silencieuses ».

J’ai beaucoup aimé ce livre, l’écriture, l’histoire très poignante, mélancolique. Un beau moment de lecture. Mais également un petit goût d’inachevé. Il est vrai que ce sont les confidences d’une femme, en 1667, qui confie à son journal ses pensées, ses tourments, ses rêves, ce qu’est sa vie à cette époque, sur un peu plus d’un mois. Ou alors, la fin serait-elle plus tragique que ne le laisse supposer l’histoire ? Ou tout simplement Magdelana n’a-t-elle plus eu l’occasion d’écrire ? Ou encore, seules ces quelques pages ont-elles été retrouvées ? Qui sait ?

Mais j’étais tellement bien dans ce roman, que j’aurais bien aimé continuer un bout de chemin avec Magdalena Van Beyeren.

Gaëlle JOSSE  a également écrit « Le dernier gardien d’Ellis Island », qui a rencontré un franc succès.

Commenter cet article