Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Intempérie – Javi Rey (d’après le roman de Jesus Carrasco)

Publié le par Véronique B.

"Il s'était enfui de chez lui précipitamment, le jour où il n'avait pu en supporter davantage. Il réalisait à présent qu'il n'avait pas envisagé la vie à la dure qu'imposait une plaine pareille, le manque d'eau et de nourriture. Une plaine qui l'ébranlait, où il marchait en compagnie d'un parfait inconnu".

Adaptation éponyme du roman de Jesús Carrasco, élu meilleur roman de langue espagnole en 2013, "Intempérie" est un véritable roman graphique réalisé par le talentueux auteur d' "Un maillot pour l'Algérie". À travers de superbes images à la force brute, Javi Rey nous offre une expérience de lecture âpre et puissante, où les sons, les saveurs et les sensations sont portés à leur paroxysme ; un chef-d'oeuvre dont on ne ressort pas indemne.

L'avis des Incorrigibles

Note sur 5 : * * * * *

Effectivement, nous ne savons pas à quelle époque se situe l’action de cette BD. Intempérie, l’auteur aurait aussi pu choisir comme titre  « intemporelle ».

Dès la première page, vous êtes dans le « bain », un chien pendu à un arbre ». J’imagine que l’action se situe en Espagne, où il n’a pas plu depuis longtemps, où tout est sec.

Un jeune garçon se cache. Il est poursuivi par « L’alguazil » et ses sbires. Qu’a-t-il commis pour être recherché de la sorte ?

Le jeune garçon va se perdre dans la nature complètement desséchée. Son seul salut : un vieux berger qui ne lui demandera aucune explication, mais qui lui apprendra tout.

Ils seront poursuivis sans relâche, pas besoin de beaucoup de dialogue, les images suffisent à elle-même et donnent un rendu remarquable à cette histoire.

Qu’adviendra-t-il du jeune garçon et du berger ?

Je n’ai pas lu le roman de Jesus Carrasco, mais cette BD, qui je l’espère est fidèle au livre, me donne vraiment envie de le lire. Une histoire dont vous ne pouvez rester indifférent, et qui vous hantera longtemps. Aussi longtemps que « le rapport de Brodeck » de Philippe Claudel et mise en BD par Manu Larcenet. Il en a la même intensité.

Il était d’ailleurs « chaudement recommandé » par mon libraire et donc, en première place de gondole.

 

Commenter cet article