Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le cas Malaussène – Ils m’ont menti - Daniel PENNAC

Publié le par Véronique B.

«Ma plus jeune sœur Verdun est née toute hurlante dans La Fée Carabine, mon neveu C’Est Un Ange est né orphelin dans La petite marchande de prose, mon fils Monsieur Malaussène est né de deux mères dans le roman qui porte son nom, ma nièce Maracuja est née de deux pères dans Aux fruits de la passion. Les voici adultes dans un monde on ne peut plus explosif, où ça mitraille à tout va, où l’on kidnappe l’affairiste Georges Lapietà, où Police et Justice marchent la main dans la main sans perdre une occasion de se faire des croche-pieds, où la Reine Zabo, éditrice avisée, règne sur un cheptel d’écrivains addicts à la vérité vraie quand tout le monde ment à tout le monde. 
Tout le monde sauf moi, bien sûr. Moi, pour ne pas changer, je morfle.» 
Benjamin Malaussène.

 

 

L'avis des Incorrigibles

Note sur 5 : * * * * *

Pauvres pauvres lecteurs que nous sommes ! Mais qu’est-ce qui vous a pris, Monsieur PENNAC ? Vous nous tenez en haleine avec votre saga des « Malaussène » que nous avons suivi avec plein d’enthousiasme et d’impatience. Nous étions bien avec chacun de vos personnages, nous y étions attaché. Chacun y trouvait son compte. Tout le monde ne parlait que du cas Malaussène.

Et puis, plus rien… Je m’en étais fait une raison. Je pensais que vous en resteriez là.

Et voilà qu’après quelques décennies, vous nous remettez l’eau à la bouche avec « le cas Malaussène » ! Vous le sortez du placard. Comme ça, sans prévenir. Mais quel dilemme ! Sera-t-il aussi bien que le reste de la série ? Retrouverai-je les personnages ? Aurai-je autant de plaisir à le lire que j’en ai eu lors des précédents romans ? Il a traîné dans ma PAL. Et bingo !!! Tout est là, dévorez en deux jours seulement.

Et maintenant, maintenant ???? et bien il va falloir prendre patience et attendre les suivants. Vous êtes bien cruel Monsieur PENNAC. Je ne sais pas si je vous le pardonnerai… Sauf si vous ne faites pas durez trop longtemps le suspens.

Et le pire… c’est que je vais devoir me replonger dans la saga, car avec ma mémoire de moineau, il y a plein d’épisodes que j’ai oubliés… Bien joué Monsieur PENNAC.

A QUAND LA SUITE !

 

Commenter cet article