Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lecteur privilègié

Publié le par Anne R

Journaliste sur le retour, Adam Langer s’ennuie loin de New York. Jusqu’à ce que sa route croise celle d’une vieille connaissance, Conner Joyce auteur de thrillers à succès sur le retour, venu à Bloomington, Indiana, pour assurer péniblement la promotion de son dernier roman. Bientôt, Conner révèle à Adam qu’il a reçu une offre des plus étonnantes : celle d’un certain Dex, homme mystérieux flanqué d’un garde du corps russe, qui lui propose d’écrire un roman rien que pour lui, moyennant une rétribution considérable.

Où est le piège ? Le contrat, précise Conner, s’assortit de certaines clauses bien spécifiques : d’abord, le livre rejoindra la collection privée d’exemplaires uniques de Dex, pour lequel ont déjà travaillé des écrivains aussi renommés que Thomas Pynchon, Norman Mailer ou Salinger, et disparaîtra avec lui. Ensuite, Dex se réserve le droit d’apporter quelques modifications au manuscrit. Pour finir, l’accord doit rester absolument secret.

Tandis qu’Adam devient le confident exclusif de Conner, l’attitude de Dex à l’égard de son ami devient de plus en plus inquiétante, et les problèmes s’accumulent. L’homme n’a évidemment rien d’un philanthrope, et le contrat que Conner a signé commence à ressembler à un pacte faustien.

Thriller psychologique d’une facture tout à fait unique, Le Contrat Salinger, qui brosse au passage un portrait au vitriol du paysage littéraire contemporain, est à la fois une formidable réflexion sur la façon dont la réalité et la fiction peuvent s’alimenter jusqu’à la dévoration, et une construction palpitante faite de rebondissements ingénieux et de révélations en cascade un roman gigogne au goût de vertige qui tiendra son lecteur en haleine jusqu’à la toute dernière page.

L'avis des Incorrigibles

Anne R

Note sur 5 : * * * * *

J'avais l'impression de voir un film plutôt que de lire une livre. Il faut dire qu'en ce moment j'ai l'impression que les auteurs écrivent des scénarii au lieu de romans .... mais ce n'est qu'un avis personnel.

L'écriture donne envie de le lire d'une traite : chapitres courts, des actions en suspens. On se dit allez encore quelque pages, encore un petit chapitre.

L'histoire en elle même est assez plaisante, la relation des deux écrivains est intéressante, la vision du monde de l'édition est prévisible. Mais dans l'ensemble ça fonctionne bien.

Un bon divertissement entre 2 lectures plus sérieuses. C'est bien foutu.

(Juste un petit truc que j'ai trouvé très ridicule : un petit secret divulgué sur le narrateur à la fin du roman. C'était un peu too much, à mon goût .... mais bon pourquoi pas !)

Commenter cet article